Turf – Pronostic turf Turf complet Logiciel turf – Arrivée quinté+

pronostic quinté

Arrivée du Quinté+ R1/C3
Mardi 27/09/2022

 03-16-10-05-08

Tiercé/Quarté+/Quinté+
1 x couplé / 2 x 2/4
Qa+ 3 x bonus 3
Qi+1x bonus 3

Les « coefficients » dans le domaine du turf, c’est quoi ?

Si vous vous êtes déjà intéressé au turf, alors vous avez très probablement entendu parler du coefficient. Cette notion est primordiale. Elle doit être connue par tous ceux qui s’intéressent aux pronostics dans le cadre des courses hippiques.

Afin que vous puissiez comprendre ce qui se cache derrière ce terme, voici quelques informations importantes.

Le turf : une affaire de hasard ?

Si vous mettez des sous dans une machine au casino, votre fortune dépend entièrement du hasard.

Le turf est aussi un jeu d’argent, mais on ne peut pas se montrer aussi catégorique à son sujet.

Certes, il y a une part de risque. On ne peut jamais être certain de réaliser des bénéfices lorsqu’on engage des pronostics au quinté. Toutefois, il existe une part de stratégie et de réflexion dans les paris sportifs comme ceux du turf, qu’on ne retrouve pas pour tous les jeux d’argent.

Il n’y a pas de garanties, mais des probabilités qui permettent d’orienter les spéculations. C’est finalement la même chose quand on se lance dans le trading : en prenant en compte les tendances dominantes des marchés et le passif des entrprises, on peut esquisser une approche plus ou moins rassurante.

Dans le cadre des courses hippiques, on va se baser notamment…

  • Sur la réputation du cheval et de son coureur,

  • Sur les performances globales et récentes du compétiteur et de sa mouture,

  • Sur le rapport de force entre les différents concurrents…

Afin de s’y retrouver, une solution a émergé : celle des coefficients.

Les coefficients sont des indices qui, au tiercé comme au quinté, permettent de jauger la fiabilité et le potentiel des participants sans avoir besoin de se lancer dans des calculs complexes.

Découvrez quelques exemples de coefficients utilisés par les passionnés du turf.

Les coefficients de forme et de réussite : des indices fiables, mais restez prudents !

Les coefficients de forme et de réussite sont souvent proposés par les sites de paris en ligne. Ils donnent un aperçu des performances récentes réalisées par un cheval et son jockey.

  • Leur avantage est d’offrir une piste en un coup d’œil à celui qui veut faire son pronostic. Plutôt que d’être poussé à écumer la presse ou les blogs spécialisés, il lui suffit de prendre en compte une note simple.
  • Toutefois, il faut toujours se méfier des présuppositions. Dans l’histoire du turf, il est arrivé qu’un compétiteur se réveille… et se révèle donc subitement. Les pronostics sont alors littéralement déjoués. Dans ce cas-là, ceux qui ont misé sur un cheval mal coté peuvent récolter un bon pactole ! Pour autant que peu de personnes aient eu le même courage…

Pour décoder les tableaux qui affichent les coefficients de réussite et de forme, il faut en réalité connaître le barème, qui est très simple. Les duos cavaliers/monture qui ont la moyenne la plus basse obtiennent un 0.  Quant aux plus efficaces, ils se voient attribuer un 10.

Et pour ceux qui se demandent la différence entre les deux coefficients, elle s’avère assez simple :

  • Le coefficient de forme prend en compte les six courses précédentes, et une moyenne est calculée pour déterminer la note.
  • Le coefficient de réussite met en rapport le nombre de victoires et le nombre de compétitions auxquelles les compétiteurs ont pris part. Il s’agit d’une division, qui donne aussi lieu à une note.

Les experts du pronostic quinté et du tiercé se penchent sur le coefficient en tant que tel, parfois. Les autres préfèrent s’en remettre au classement.

Les coefficients : une aide… qui doit en rester une

Ce qui est important, c’est de ne pas compter entièrement sur les coefficients, par exemple sur ceux de réussite et de forme dont nous avons présenté le fonctionnement ci-dessus.

Les passionnés de turf savent que le risque paie parfois. Il ne faut pas toujours tenter le diable, mais les plus gros gains viennent généralement de pronostics improbables, dans le sens brut du terme : ceux qui défient les probabilités !

Dans tous les cas, que vous soyez un fin stratège ou un amateur de sensations fortes, nous vous souhaitons de réaliser de jolis gains ! Et n’oubliez pas de vous arrêter au bon moment. Les courses hippiques doivent rester une source de plaisir.