Turf – Pronostic turf Turf complet Logiciel turf – Arrivée quinté+

pronostic quinté

Arrivée du Quinté+ R1/C3
Samedi 21/05/2022

 01-07-12-05-04

4 x couplés / 4 x 2/4
Quinté+ & 3 bon 4 / 8 bon 3

Où et comment peut-on acheter un cheval ? Nos conseils

Il est normal de se demander où et comment on peut acheter un cheval. Dans tous les cas, une réflexion méthodique est importante avant de franchir le pas. Il faut préférer le trot au galop, dans ce genre de situations !

Et justement, afin de vous guider dans cette démarche, nous avons préparé quelques bons conseils. Que vous soyez passionné(e) de turf, ou simplement d’équitation, nous espérons que ces recommandations vous aideront.

Acheter un cheval : ce qu’il faut savoir

Il ne suffit pas d’aimer les pronostics quinté ou d’assister toutes les semaines à des courses hippiques pour être prêt(e) à acheter un cheval.

Il ne suffit pas non plus d’avoir des posters représentant des équidés tapissés un peu partout dans sa maison pour mesurer les implications d’une telle acquisition.

Nous vous conseillons donc de réfléchir aux éléments suivants :

  • Acheter un cheval, c’est aussi et surtout s’en occuper. Ces bêtes demandent un entretien quotidien, et un espace adéquat pour évoluer correctement.
  • Être propriétaire, cela suppose des frais. Que ce soit pour équiper ou soigner votre animal, il faudra régulièrement mettre la main au porte-monnaie. L’investissement initial est loin d’être le seul coût à prendre en considération !
  • Vous n’aurez pas forcément le cheval de vos rêves. Soyez donc ouvert(e) à plusieurs possibilités. En effet, il aura besoin de tout votre amour une fois arrivé !

Aussi, il faut se montrer prudent(e) au moment de l’achat et bien choisir la vendeuse ou le vendeur. Voici quelques explications à ce propos.

Acheter un cheval : où et sous quelles conditions ?

Lorsqu’on est simplement charmé par la grâce des purs sangs ou adepte du turf, on sous-estime la grande complexité qui sous-tend le commerce équestre.

Les pratiques individuelles sont nombreuses, parfois malhonnêtes : certains vont jusqu’à faire passer une race pour une autre, ou à faire miroiter de beaux exploits aux acquéreurs qui ne connaissent pas bien le domaine.

Voici donc ce que nous vous conseillons pour acheter votre cheval dans les meilleures conditions :

  • Renseignez-vous sur les éleveurs de chevaux officiels qui travaillent dans votre région. Glanez quelques informations sur leur réputation et leur fiabilité. En principe, ce sont les vendeurs les plus fiables.
  • Vous pouvez aussi vous adresser à un revendeur. Mais puisqu’il s’agit d’une instance intermédiaire, cela n’offre pas les mêmes garanties.
  • En dernier recours, on peut envisager l’achat d’un cheval auprès d’un particulier. Il est préférable de se tourner vers quelqu’un que vous connaissez, ou en qui vous avez vraiment

Dans tous les cas, nous vous invitons à faire quelques recherches sur les pratiqués, pour éviter les escroqueries autant que possible.

Mais alors, comment faire son choix ? Quelle approche peut-on adopter au moment d’acheter un cheval ?

Acheter un cheval : quelques conseils avisés

Avant toute chose, vous devez définir la raison pour laquelle vous voulez un cheval.

  • Si vous êtes impliqué(e) d’une manière ou d’une autre dans l’univers des courses hippiques, et que votre démarche a donc un lien avec le turf, il ne faut absolument pas prendre l’acquisition à la légère.

    D’ailleurs, les chevaux de course, ceux qui n’ont pas seulement le potentiel mais l’expérience utile à galoper sur les pistes, représentent un coût important. Il faut savoir qu’une monture de compétition, au sens propre du terme, correspond parfois à des montants vertigineux, atteignant les centaines de milliers d’euros.

    Avant de quitter la sphère des pronostics, avant de passer du pari sur le quinté… aux coulisses du turf, prenez cette donnée en considération !

  • S’il est plutôt question de loisirs, il reste important de déterminer l’usage du destrier : s’agit-il de faire quelques promenades en famille ? De se distraire au gré de petites courses sans enjeux ?

Vous pourrez alors orienter votre recherche. Soyons clairs : selon vos choix, et donc selon la réponse aux questions posées ci-dessus, il n’est pas nécessaire de jeter votre dévolu sur un pur-sang. Aussi, les chevaux onéreux ne sont pas forcément les plus intéressants. C’est pourquoi se renseigner en amont est primordial.

Aussi, il y a quelques particularités à considérer quant au « profil » de la bête. Un mâle qui aurait été privé de ses fonctions reproductives est généralement plus enclin à se lancer au galop pour prendre part à des courses hippiques.

Au contraire, ceux qui ont encore la possibilité de s’assurer une progéniture s’avèrent moins dociles, pour des raisons hormonales que nous vous laissons imaginer…

Pour finir, prenez compte des caractéristiques physiques de la monture. Elles peuvent se montrer décisives dans certaines situations, puisqu’elles impactent l’endurance du cheval.

Acheter un cheval : que faut-il retenir ?

Vous l’aurez compris : on n’achète pas un cheval comme on ferait ses courses à l’épicerie. Cela demande une connaissance, au moins basique, de ces animaux et de l’équitation en tant que concept.

Bien sûr, un bon vendeur devrait vous guider vers le meilleur choix. Mais en prenant compte ces quelques remarques, vous optimisez vos chances de… parier sur le bon cheval. Si l’on peut s’autoriser l’expression.