Turf – Pronostic turf Turf complet Logiciel turf – Arrivée quinté+

pronostic quinté

14-04-08-05-10

Réussite
1 x 2/4

Comment prendre en compte la santé des chevaux pour faire votre pronostic turf ?

Vous désirez réaliser vos propres pronostic turf sur les courses hippiques et vous êtes à la recherche de conseils, d’astuces et de méthodes pour analyser les courses hippiques ? Vous êtes au bon endroit !

Pour réaliser un pronostic turf gagnant, il est évident que vous devez avant toute chose analyser les principaux acteurs d’une course, c’est-à-dire les chevaux.

À ce titre, leur état de santé est une donnée essentielle qui doit être étudiée sérieusement.

 

Toutefois, pour un parieur débutant, il est parfois difficile d’évaluer l’état de santé d’un cheval, d’un simple coup d’œil. C’est pourquoi il nous tenait à cœur de vous proposer un article dans lequel nous vous expliquons comment prendre en compte la santé des chevaux pour réaliser votre pronostic turf.

Bien que ce nombreux autres éléments que la santé des chevaux doivent être pris en compte pour réaliser un pronostic turf, le but de cet article sera ici de mettre en lumière l’importance de l’état de santé et la forme générale des chevaux.

“Même s’il porte un précieux harnais, l’âne ne se transforme pas en cheval de course.”

Proverbes tunisiens

La course hippique est un sport de haut niveau

Semblables aux sportifs de haut niveau, les chevaux de courses sont tous différents. Chaque cheval dispose de conditions physiques et de performances qui lui sont propres. Par exemple, comme pour un athlète, l’âge du cheval est un critère important. Plus un cheval prend de l’âge, plus il risque d’éprouver des difficultés à fournir les efforts qu’on lui demande.

Ainsi, pour réaliser un bon pronostic turf, il est important de connaître les conditions physique des chevaux tout au long de leur carrière. Pour y parvenir, nous pouvons prendre en compte certains indices qui pourront nous permettre de suivre leur état de santé et donc d’étudier leur aptitude à gagner.

Bien que l’on se base sur des critères objectifs pour juger  de l’état de santé d’un cheval, les critères subjectifs sont également à prendre en compte. Parmis ceux-là, vous retrouverez de nombreux critères tels que  :

  • Les poils du cheval ;
  • La musculature du cheval ;
  • L’état de son œil ;
  • Sa morphologie

 

Une fois les critères pris en compte, faire un pronostic turf parait plus simple. Ce n’est évidemment pas suffisant, mais vous aurez ainsi une vision globale de l’état de santé du cheval sur lequel vous désirez miser.

Les critères à prendre en considération pour réaliser un bon pronostic turf

Les critères subjectifs peuvent être plus importants que les critères objectifs. Ainsi, parmis les nombreux critères qui témoignent de l’état de santé d’un cheval, il faut distinguer ceux qui seront vraiment important :
Les poils
Un cheval en pleine forme possède des poils brillants, soyeux, et pommelés. La moindre petite infection virale aura un impact direct sur le pelage du cheval. C’est pour cela que les vétérinaires examinent scrupuleusement le pelage des chevaux.
La morphologie
En effet, pour qu’il soit considéré comme en forme, le cheval doit aussi être physiquement irréprochable. Ainsi, ce dernier doit avoir des muscles saillants, et une silhouette qui correspond à sa catégorie.
L’œil du cheval
Il s’agit d’un organe très sensible chez le cheval, il faut donc l’observer pour déterminer son état de santé général. Ainsi, un cheval en forme possède aussi un bon œil.

Comparez les différents chevaux

Pour rendre plus facile le choix d’un cheval vainqueur, il est conseillé de comparer les critères physiques propres à chaque cheval. Cela permettra ainsi de faire un classement et d’obtenir un pronostic turf provisoire. Une fois ce classement confronté à d’autres critères comme, le type de course, la distance à parcourir etc. il est possible d’établir un pronostic turf final.

Par ailleurs, en fonction du type de course hippique, il existe un profil type. Ainsi, il faut distinguer :

  • Les chevaux longues distances ;
  • Les chevaux sprinteurs.

Pour les longues distances, à l’instar des coureurs de marathon, le cheval idéal a une forme longiligne. Ils sont moins gras donc prédisposés à tenir longtemps. Tandis que pour les courses de vitesse, le cheval idéal à la même morphologie qu’un athlète humain. C’est-à-dire que sa musculature est plus prononcée à l’arrière ce qui lui permet d’exercer plus de force. De plus, il possède de larges épaules.

De ce fait, il faut dire qu’il est nécessaire de se rendre sur le terrain pour juger de l’état de santé d’un cheval. Aussi, pour faire un pronostic turf efficace, la condition physique de l’animal doit être observée sur une période relativement longue.

En raison de l’impact des saisons, les chevaux sont plus sensibles à la météo et aux conditions climatiques. À titre d’exemple, c’est généralement pendant l’été et le printemps que les chevaux libèrent leur plein potentiel.

Conclusion de l'article Turf

Vous savez désormais comment prendre en compte l’état de santé des chevaux pour réaliser un pronostic turf. Vous l’aurez donc compris, la santé des chevaux est un élément primordial, cependant de nombreuses autres données doivent être prises en compte  pour réaliser un bon pronostic turf.

Si cet article vous a plu, vous pouvez retrouver de nombreux autres articles sur le thèmes courses courses hippiques et des pronostics turf dans la rubrique “actualités et résultats” de notre site internet.